Il est doux le temps consacrés à nos amis. Comme la pluie qui ruisselle et gorge la terre d'une étrange saveur. Soyons fidèle et gardons en nous la douceur des heures passées ensembles. Y-L

Essaie, fautes comprises. Chaque jour qui passe, un Ange plonge sous la surface. Reçoit'il du monde d'en dessous l'aide ultime... ou perd 't'il ses ailes en surfant en-dessous? Regardons le ciel ... savourons ce temps ou les immortels plongent à nos côtés pour mieux nous Aimer.Y-L

16 août 2016 ~ 2 Commentaires

Saisissante Alchimie!

Je m’appelle Zavorla Evangea et je viens du Texas. Oui, je sais…mon nom n’est pas très Texans…Mes origines non plus-pour tout vous dire, je suis native enfin mes arrières arrières et arrières G-Parents étaient natifs de la Pologne ancienne. Ils ont migres afin de trouver une terre plus hospitalière et…ils ont bien réussi. 
 

Bon, voila pour mon nom-pour le reste, je suis plutôt du côté de mon père. Grande, svelte, brune avec des pointes argentés et dorés ( hé oui sans triche aucune les flles…) Je mesure environ un mètre quatre vingt et je dois pesé dans les environs de …suivant les semaines… ou les mois…62 kg j’ai essayé moins…mais je tombe dans les pommes. 62 kg, est mon minimum.
 
 
 
Je suis vraiment , vraiment mince. Je mange autant que je veux ( yes, et je ne prends pas un gramme) j’ai même eut droit à un coach sportif afin de me musclée , de connaître différents types de luttes- je n’en demandais pas tant. Mes yeux sont gris sombre sur fond d’argent et d’or. On me dit joli et on évite souvent de me fixer,je sais pas pourquoi.
 
 

Il paraît que j’ai ce qu’il faut…là ou il faut et que je peux rendre n’importe quel homme heureux ( j’en veux un rien qu’à moi, pas n’importe lequel). Jamais compris cette expression moi! Juste une petite,toute petite condition…il faut qu’il soit un peu plus grand que moi. J’ai divers bagages mais-rien ne m’a vraiment intéresser alors, pour finir…j’ai fait un autre cursus qui m’a amener ici. Ici c’est ou me direz-vous?
 
 
Bonne question. Dans un bled pourri du côté de trois-Rivière au Canada et il y fait bigrement froid en hiver. J’ai mis un an pour m’acclimater vous dire! Puis, une collègue a eu un accident de la route. Comment elle a fait ça! j’en sais strictement rien. Les grands espaces ça vous dit quelque chose? Et bien…elle a déraper avec sa cherokee. Elle a fait trois tonneau . C’est le vieux ferblank qui l’aurait trouver en faisant sa ronde, bref, me voila sur la grande  route et je n’avance à rien.Trois heures déjà que je roule et pas moyen de trouver un petit bourg de deux cent âmes! Ou ils sont ces gens là mince alors ! ? Je m’arrête afin de me piquer, ben oui…je suis diabétique alors-je fais un contrôle car, mes nerfs sont mis à rude épreuves. Bon, voila une bonne petite place, quelques buissons rachitiques c’est l’hiver quoi! un champ de je ne sais quoi…un peu d’herbes et il me semble apercevoir comme une enseigne.Et bien on dirait que je viens de trouver une ancienne station d’essence ou ce qu’il en reste. Super! Je m’avance lentement- il n’y a personne…bon, je me gare et je prends mon nécessaire afin de faire un test. Houla! 1,58 g…il faut que je m’injecte une dose d’insuline, j’avais pas prévu ça..Pas assez oups une dose, ou manger un morceau, de trop oups une dose…là en ce moment cette petite chose , n’est jamais bonne à cent pour cent…mon diabéto va piquer une crise.J’attends un peu puis, je descends afin de soulager ma vessie. Elle va éclater si je continue à me retenir. Toujours personne,alors…j’en profite. Une ancienne machine à délivrés des jouets et juste derrière…l’endroit idéal. Je creuse mon  petit trou, j’y jette quelques piécettes et je me soulage en me tenant à la machine qui s’enclenche et me livre une boîte. Super! J’ai le droit à un cadeau.Je rebouche mon petit trou, je prends la boîte et je regagne ma voiture et me trouve devant un spécimen de mâle plus qu’étonné de me voir sur son territoire. Sourcils en broussailles, lèvres pleines mais pincées, yeux noir ombrés d’or, rictus désobligeant, mains sur les hanches style : » tu fais quoi ici toi? » et je bredouille un timide: » Euh excusez-moi Monsieur-je cherche Monsieur Ferblank. On m’a dit que c’était pas très loin d’ici et je pensais … j’allais continuer à parler quand je le vis humé l’air.

 

Je pique un fard et je béguais…je,j..suis naaavrée mais j’avaisss beesoin de me mm…j’ai honorée la terre…. vous savez ou ce trouve la maison de M. Ferblank? Je me sent idiote,mais alors vraiment idiote. Il me fixe, je crois qu’il va piquer une colère mais…non. Il respire un peu fort,puis, semble se reprendre et d’une voix dure, ferme, cassante, me dit: » Le vieux! à gauche en sortant d’ici puis-deux fois à droite.

Vous verrez sa roulotte sur le bas côté, vous pouvez pas la rater. Honorer la terre hein!  » Rougissante, je le remercie et lui fais de la tête le signe oui. Je remonte dans ma voiture,je ferme mes portes et doucement je me tire de là.

13 août 2016 ~ 0 Commentaire

Le Saut du Dernier Ange…

 

Elle se tenait debout, le vent fouettant ses longs cheveux auburn…sa fine silhouette semblait être le fanion de l’immense building de  Menk. Face à elle…un autre building aussi grand et puissant que l’autre si, ce n’était sa flèche qui l’élevait de trois bons mètres de plus. De vrais monstres d’architecture tout en verre ou l’immensité du ciel, ses avions et parfois un oiseaux semblaient se refléter. 

Il y avait  une certaine beauté dans ces monstres là…mais,  Narla Dietrich, n’était plus sensible à cela. Tous ce qu’elle y voyait à présent…ce n’était qu’arrogance, versatilité, mégalomanie et touti-qanti. Elle n’en pouvait plus de ce marasme de plus en plus gris qui avait envahi sa vie. Sa vie!

 

De quoi pouvons nous  donc parler? Pour avoir une vie… il faut être heureux. Avoir quelques bons amis, des contacts humains…pas des pions, des marionnettes à la solde du Boss…ou de la Boss -mais, dans cette trop grande citée ou le fric est le Maître…ou, le plus fort avait toujours raison…même s’il avait plus que tord…ou, pire  … le simple fait de respirer trop fort, pouvait vous faire virer.
 

 
Ou pire encore pour une femme- se voir proposer un plan de secours…Un plan de secours…oui-da! Un bel appart avec vue sur Avenue Street, de l’argent plein les poches, habillée chez les plus grands-coiffée et maquillée dans le plus bel institut du moment…Bronzée à longueur d’années.Une voiture de luxe qui vous propulse à la vitesse grand-V en un rien de temps…Police! Vous avez-dit Police! Quoi Police! On leur graisse trop la patte pour ça. Non, pas d’ennui avec la police. Alors, infraction ou pas, on garde notre permis. Certes on se fait tapés sur les doigts… mais, notre statut d’intouchable laisse la place à l’arrogance devant ces braves responsables de l’ordre…qui ne peuvent que nous maudire.

Pourtant, j’en ai connue un qui avait en lui le potentiel d’un très bon flic-qui, s’en foutait de savoir que tu étais  l’ombre amie  de machin truc et que machin truc  le lui ferait  payé cher grâce à son Boss qui lui, lui taperait sur les doigts,le mettrait peut-être à la grande circulaire du stade…la pire des  rétrogradations. Enio Black-David , ne reculait devant rien et si tu avais enfreint la loi… tu étais verbalisé illico-presto.

Quoi! Un passe-droit! ici ! non Madame…rien ne vous autorise à vous moquez de la loi. Elle est la même pour tous. Vous êtes la petite protégée de Monsieur Enéonce Mollet-Franc-Dieu! Eh bien… dites moi…ce Monsieur est Italien? Non! Ah bon… avec ce genre de patronyme…on pourrait presque le croire.

 
 
Comment? Ah! Français de mère  Malgache et de père  Français…cela va s’en dire mais; pour moi, la loi reste la loi,point. Et, j’avais eus la plus belle amande qui soit-plus un droit de passer chez le Juge  Bradle Augustus- Morillon. un vrai père pour tous ceux qui connaissent ses méthodes. Personne ne songe à  le revoir.

Si  je n’avais été en main, il m’aurai mise à la rue à ramasser tous les détritus possibles et pas dans un quartier chic ça non. son regard de fauve, ses dents blanches façon Hollywood chewing-gum, sa carrure de rugby-man- bref…l’homme sûr de lui et de son statut, usant et en usant pour satisfaire son égaux surdimensionné. tellement sûr de lui et d’avoir la force avec lui un Dark vador des temps moderne…aussi monstrueusement fourbe et vachard que l’autre. (  un petit retour en arrière s’impose!) à suivre.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL