05 février 2017 ~ 0 Commentaire

La Reine de Vie.5.

_Qui es tu? Pourquoi t’accroches tu donc à Eyril de la sorte? Es tu une ombre noire de celle dont il fut fait mention le jour de mon intronisation? _ Un rire pure éclata de sous la masse de cheveux et un dodelinement de tête accompagna celui-i. La Haute Reine allait protester tout en punissant cette obscure créature quand d’un mouvement fluide de sa petite tête celle-ci montra ses yeux. La Haute Reine  eut un hoquet d’effroi._ Non, non, non murmura t’elle, cela ne se peut! Non, tu n’es pas vivante, c’est irréel qu’es tu donc vile créature tempêta la Haute Reine? _ Quoi ! rugit Eyril qu’y a t’il ,oh ma grande reine es tu en danger?_ Eyril oh Eyril , non…non, il ne doit pas savoir,fais ce qu’il faut pour qu’il ne sache rien, si tu peux faire cela…fais-le-mon fils ne doit pas être au courant de cela._ Ton fils?  Eyril sembla se ratatiner sur lui-même et le rire jaillit de nouveau plus puissant et surtout plus grinçant._ Voila Lamlida, ton voeux est exaucé mais, sache qu’Eyril se pose déjà des questions, il est très fort, vraiment très fort, ton fils! Comment cela se fait-il? Hum je vois- tu ne veux pas me répondre…nous aurons une  explication un peu plus tard, j’ai trop de chose à te dire pour l’instant._Mais! La peur de la Haute Reine était perceptible dans ses tremblements._ Oui Lamilda, je suis bien vivante et pour appuyer ses dires, la Chose sembla glisser et abandonnant le bras et  l’épaule sécuritaire d’Eyril, elle se mouva au sol devant une Haute Reine dont les yeux  s’exorbitèrent de terreur devant la créature.Celle-ci s’allongea , reprit forme et tel un phénix puissant, revint à la vie. La Haute Reine de  son regard suivie chacun de ses mouvements elle pu voir devant-elle une belle jeune femme dont les traits délicat  firent un effet dévastateur sur ses nefs déjà mis à rude épreuve._ Ce n’est pas possible, non, ce n’est pas possible, tu possède ses traits mais…tu ne peux être elle car, mon époux la fit mettre à mort et j’étais présente lors de son exécution. Qui es-tu?_ Si fait Lamilda…c’est bien moi et oui Halmud III eme du nom me fit mettre à mort, par trois fois je suis morte oh Haute Reine, par trois fois,pas une,pas deux non, trois fois je mourus.Mais, comme tu le constate de tes yeux fous,je suis belle est bien vivante._ Non, non, seule elle n’avait aucun pouvoir,jamais elle n’aurai pu s’en sortir ce n’est pas possible,pourquoi vouloir me faire du mal à présent que je suis au seuil de ma propre mort?_ Pas pour toi,sache-le, mais pour lui,pour mon âme soeur. Sais-tu Reine que mon Eyril m’a reconnue dès le premier instant. Oh bien sûr,il lutte contre cela car… comme toi il sait que le bourreau  me fit subir les trois morts.Tu veux savoir comment j’ai résister à la dernière mort Ladmila! Eh bien…c’est grâce à la mer en premier, à Eyril en deuxième et grâce à la Chapelle en troisième plus l’être de vie qui, ne voulait pas que la dernière de sa lignée meurt si bêtement de la main d’un imposteur. Savais-tu  oh Ladmila que ton époux n’était pas vraiment ton époux? Non! Eh bien, je vais là aussi te mettre au courant car, tu ne vas pas mourir ce soir. Halmud,le vrai Roi m’avait reconnue comme ta survivante, nous sommes toi et moi issue du même  Père,oui Ladmila, nous sommes soeurs. Tu as voulu mettre fin aux jours de ta soeur, et sans l’amour de deux êtres puissants, je serais encore dans le sacre de vie. Mais vue l’horreur qui s’annonce, je ne pouvais laisser le royaume ce faire décimer. Pour revenir à ton mari enfin l’usurpateur, Il enferma le vrai  Halmud lors d’un dîner  celui qui mettait en présence les trois derniers grands Rois des deux royaume puisque le troisième royaume fut engloutie et que les survivants se tiennent dorénavant  dans le cercle de leur Chapelle, ne pouvant en sortir sans y être inviter sous peine de mort. C’est là, grâce à l’ancienne prêtresse Amilra ancienne fille du Roi Lertrif , tu te souviens d’elle n’est ce pas Ladmila? Oui à ton regard je vois que tu te souviens d’elle, tu l’aimais d’amour n’est ce pas oh Reine? Eh bien sache-le, toutes tes années suivantes à subir cet homme dépraver tu les dois à ton amante. Tu étais enceinte à cet époque là, étais ce du Roi que je dois protégé? Oui, je vois que oui, alors chère soeur…Que…_ Ce n’est pas vrai cracha la Reine au visage de celle qui possédait une beauté sans ride, non, ce n’est pas possible, si tu dis vrai alors…je suis maudite par quatre fois. Oh  Chapelle dis moi ce qu’il en est, s’il te plaît réponds moi Chapelle! Le cri déchirant de cette femme fit trembler les murs de ses appartements mais, la Chapelle ne répondit pas._ Qui est Eyril Ladmila?

Laisser un commentaire

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL