21 avril 2017 ~ 0 Commentaire

Enfants maudites.2.

Enfants maudites.2.

Le repas était fin prêt et Hans demanda naturellement à sa petite soeur de mettre la table. N’obtenant aucune réponse, Hans se retourna et d’un coup d’oeil vit que celle-ci n’était pas à sa place. Il alla voir dans son petit lit, fillette n’y était pas. Hans fronça les sourcils, il n’était pas vraiment inquiet puisqu’ici,il n’y avait pas de brigands….mais quand même…les bois pouvait être peu accueillant après un violent orage.

 

Les animaux se montraient plus fébrile,inquiets voir menaçant envers les autres.Maugréant après fillette car, il comprit qu’elle était sortie; il s’habilla de son manteau et prit une couverture pour enveloppait la petite fugueuse.Jetant un regard derrière lui afin de voir si  rien ne risquer de mettre le feu, il soupira et sortit en prenant bien soin de refermer la grande porte. Il huma l’air plus frais du soir et d’un pas pressé s’en alla vers la forêt.

 

 


Les bruits, les odeurs étaient fortes et il s’étonna que fillette si peu téméraire habituellement soit sortit sans lui. Il voyait au loin l’orage qui grondait s’éloigner, bientôt,il serait sur le haut versant du château . La basse plaine serait inondée et le petit marée grouillerait de vie, un bel endroit à faire voir à fillette pensa Hans en souriant . Il venait de franchir le petit talus herbu quand un bruit ténu le força à s’arrêter.

Il écouta, chercha d’ou cela pouvait provenir car, le bruit retentit de nouveau et là…son sang se glaça car; il venait de reconnaître ce bruit ou plutôt cette plainte. Qui se demanda t’il pouvait souffrir ainsi? Ou se trouvait donc cette créature,il pourrait peut être lui venir en aide… Se dirigeant au son son coeur tambourina plus fort dans sa poitrine car, une petite voix reconnaissable pour lui venait de retentir.

_ Onh va venir mam, Onh il a dit à moi, attend encore mam, il arrive._ J’ai trop mal, va le chercher, fais le venir, vite petite …vite.Hans chercha l’entrée, il était sûr à présent que cela était au moins humain et que fillette ne craignait rien ou presque rien! Il se rendit compte qu’il piétinait des traces de petits pieds et il sut . Ses enjambées se firent plus grandes encore et en un rien de temps,il trouva l’entrée. Un trou , juste au pied d’un très gros chêne,un trou que plusieurs bêtes n’avaient pu éviter et en étaient restées prisonnières de longs jours. Et pour cette femme pensa soudain Hans! Depuis combien de jours est-elle là?

Avec prudence Hans se pencha au bord du trou et appela fillette d’une voix forte._ Fillette, fillette tu vas bien?_ Onh viens, viens vite mam mal et froid,viens Onh saute trou._ Oui da saute trou Onh, oui mais moi, si je fais cela,je vais me brisé le dos pesta Hans. _ Attends fillette, attends, j’arrive._ Mam elle mal, viens et là-dessus il entendit les petits pas de fillette s’éloigner.Pestant allègrement contre ce trou trop étroit et contre le fait que…il connaissait une autre entrée et que…deux fillette allait l’entendre…Hans se faufila tans bien que mal et réussi à se sortir du pétrin en entier.Au loin, il entendit un son rauque, un son qui lui fit faire un bond en arrière, un très grand bon en arrière.

Celui ou sa mère allait mettre au monde fillette et là Hans compris qu’il était dans une vraie galère. Il courut le long du tunnel et finit par arriver devant un spectacle pour le moins affligeant et une petite frimousse tout en sourire._ Garde mam Hans là, tu vois!_ Une très jeune femme,enceinte jusqu’au cou était allongée par terre soutenant son gros ventre et soufflant par petits coups.

_ Vous êtes Hans?_ Oui murmura t’il sottement, il regarda quand même derrière lui et se dit que la jeune femme devait bien souffrir car, à part lui…il n’y avait personne,alors oui! il était bien Hans._ Vous allez m’aider s’il vous plaît?_ Je vais faire au mieux, êtes-vous blessée?_ Mes jambes, j’ai très mal aux jambes,mon dos me fait souffrir aussi mais…je crois que mon ventre lui, me fait atrocement souffrir et je ne sais pas pourquoi, aidez-moi! La supplique dans ses yeux bleus fit un drôle d’effet à Hans, de plus, il avait sursauté quand elle avait sous-entendu qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle avait si mal au ventre.

_ Dites M’dame vous savez pour votre état n’est ce pas? demanda Hans surpris._ Non, non je sais pas,il a grossi tout le temps, j’avais faim et j’ai encore et toujours faim, et là depuis deux jours j’ai des spasmes, des coliques affreuses, avez vous quelque chose pour les…_Vous savez pas? Hans se rendit compte que sa voix avait grimpé dans les aiguë. Fillette  se mit à rire et riant toujours elle dit à la jeune femme: » toi bébé ventre, petite soeur pour moi »! Hans stupéfait la regarda, la jeune femme gloussa et lui répondit un: » mais non petite, j’ai pas d’enfant moi, alors tu comprends…elle ne finit pas sa phrase une douleur plus aiguë lui vrilla le ventre, elle s’accrocha à la vieille couverture et pleurant à chaudes larmes hurla un

 

 

_ Aidez-moi! Fillette se glissa sous un tas de vieillerie et ne bougea plus._ D’accord, d’accord, bon faire du feu en premier,il fait trop froid ici, vous mettre en hauteur pour mieux travailler, vous déshabillée et vous positionnée pour que le bébé sorte plus facilement, me laver les mains, avoir des linges propre un bon couteaux et et et…Un nouveau cri plus rauque encore sortit de la bouche de la jeune femme.

 


_ Oui… vous calmez aussi, bon le feu. Et Hans procéda par ordre malgré les cris de plus en plus fort de la jeune femme.Il faisait bon dans la petite grotte, Hans avait déposée la jeune femme sur un lit de fortune, il l’avait déshabillée sous son regard courroucé, puis, il l’avait nettoyer un peu et c’était pas du luxe.Il y avait de l’eau chaude et Hans s’approcha de la jeune femme.

_ Bon ça va pas vous plaire M’dame, mais, il faut que je mette mon nez là ou vous, vous…ben vous voyez !_ Non! Non je vois pas oh dieu ça pince dur , ça fait mal. Faites donc ce qu’il faut pour que ça s’arrête mille dioux.( bon, son langage était légèrement plus édulcoré,mais, je passe sur ce détail là) Sa voix grimpa jusqu’à ce qu’elle cesse soudain de glapir alors Hans….

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rêve Errances |
Tournai la Page |
skyim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NeW m0on EdWard
| Cailles Books
| ecritplume