20 juin 2017 ~ 1 Commentaire

Ce matin, toutes mes idées étaient…

Ce matin toutes mes idées étaient en tenue de combat. Je les ai refrénées, mais vers midi elles ont resurgi, un couteau entre les dents. J’ai eu envie de me rendre, de lever les bras en l’air, heureusement…mon chat s’est montrer très taquin. Un oiseau dans la bouche ( ou gueule comme on veut) il semblait me narguer.

Ayant en plus une expression de rire dans les yeux. Mon matou joyeux ronronna doucement assis sur son postérieur il me regardait.  » Quoi semblait-il me dire! tu as quelque chose à dire? » Je me mis à rire et d’un doux murmure lui dit: » tu as oser faire ça! Tu sais bien que je déteste cela, viens ici et tu me donnes ce pauvre oiseau. Hors de question que tu le mange. Tu m’as compris Orion! »

Dédaigneux, il se relève et très digne, il s’en va vers la cuisine l’air de dire… »ouvre moi donc cette porte que je file d’ici avant que tu ne me mette en colère! » Je ris de bon coeur tant sa façon d’être me fit un bien fou. Dans mon imaginaire, une histoire prenait corps et il en était la vedette.

Je poussais un grand soupir. Me levais, et d’un pas lourd, je lui ouvre la porte  de la  cuisine. Il semble fier de lui le coquin. (Enfin pense t-il, je vais pouvoir manger mon butin.) Cruauté certes, mais, naturelle. J’ai pourtant un remords, je lui propose  alors un marché.: » Tu me donnes l’oiseau, je t’offre en échange une bonne portion de thon, tu en penses quoi? »

L’oiseau tombe sur le sol, les yeux de mon chat sont grands ouverts, une petite goutte de salive l’accompagne .Sa queue frétille de joie. Je prends la douce chose, et d’un geste emprunt de remords, je l’enveloppe dans un morceau de papier journal. Il finira au jardin, là est sa place. Orion proteste soudainement avec force.

_ Oui, oui mon chat, j’arrive, chose promise, chose due. Après son repas gargantuesque, il me demande à sortir.Un long monologue s’ensuit. repus, un peu las, Orion me fixe  ses yeux sont fermés de moitié , je sais ce qu’il pense.  » Arrêtes donc ton charabia, je vais faire comme d’habitude, je suis un chat… moi! Je vais me poster là ou ils s’amusent et attendre l’instant de fatigue,puis, d’un geste puissant, je vais frappé, c’est ma nature de félidé…miaowwww.

Avec une vivacité peu commune après un si bon repas, il se faufile dehors en poussant un sifflement de contestation, des poils de sa longue queue sont rester coincé quand j’ai refermé la porte. Oups! Je vais à mon ordinateur , mes idées fusent mais telles des boulets de canons,elles sont trop mélangées.

J’ai envie de hurlée… » Stop! ». Je veux fermer ma page et là…les idées se mettent en mouvements. Les mots couchent le papier, ma main suit ce lent ou rapide mouvement et ceux-ci noircissent les pages. Mon chat m’a ouvert l’esprit sur un petit monde fait de violence certes, mais aussi d’amour.

Je sais qu’il fera comme à son habitude, cela s’appelle la sélection naturelle même si…mon coeur d’artichaut n’aime pas ce genre de violence alors qu’il a le ventre plein.Mais…c’est sa nature, la mienne? Hum! là je ne sais, il faudrait que je m’analyse…un jour peut-être!
y.l ( sur une idée de Pascal Perrat)

Une réponse à “Ce matin, toutes mes idées étaient…”

  1. J aime beaucoup l’expression
    mes idées en tenue de combat !!!!
    Bonne journée à toi
    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : le boudin, le cageot, le thon, la moche


Laisser un commentaire

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL