30 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Le Gitan…

Deux boîtes aux lettres habitant le même hall, épiloguent sur leurs conditions de vie…en attendant le facteur.

-Dis voir demanda la boîte verte, t’es au courant pour lui?
_Quoi répondit la boîte blanche,tu parles de lui,lui?
_Ben oui, cruche que tu es,de qui veux- tu que je te parles hum!

_Ben hier soir t’as bien vu Alex non, qu’est ce qu’il t’a mis,hum?
_Oh oh oh! t’es bien curieuse toi aujourd’hui, je croyais que tu dormais d’un bon sommeil après que Dan t’as bourrée de pubs et tu ne m’as pas dit ce qu’il t’a révéler alors hum!!! chacune son secret na na na…

_T’es qu’une gamine tu sais ça verte?
_ Ouais bon que veux-tu, il y a pas grand monde en ce moment, les vacances c’est mortel pour nous,les autres dorment,ils sont si peu fournis,je m’ennuie pas toi?
_ Bien sûr que je m’ennuie et pour cause,elle n’est pas venue me vider et je me sent gonflée,encore un autre petit colis et j’expulse…
_T’en a des bonnes à dire comme ça toi! As tu vu ce qu’il y a dans ta grosse boîte?
_Juste un truc pas net et puis Dan m’a emplit en bougonnant après Julie…

_Eh qu’a t’il dit, j’ai pas entendue allez ma vieille raconte à ta copine te plaît…
La voix géniarde de Verte emplit Blanche d’une douce chaleur, elle allait lui en donner du cancan pour sûr,bien que le fait du retour du gitan l’obséda bien plus que son ventre bien rond.
_Bon alors écoutes bien, je vais pas te le répété ok!
_Ouais,ouais vas y je suis toute ouverte là.
Elles se mirent à rire comme deux hyène ayant vu un mâle en rut,leur rire fleurait bon la savane, qu’avaient elles donc de si mal famée en elles?
_ Avant hier Dan m’a glisser une lettre épaisse,il a du pousser très fort,elle ne voulait pas entré et lui,il ne voulait pas m’ouvrir,sinon…mes entrailles Se seraient déversées sur ses belles pompes le pauvre.
La lettre râlant me supplia d’ouvrir un peu plus ma bouche ce que je fis tu penses bien.Elle me félicita pour ma réactivité et me murmura un: » je vais t’en apprendre une bien bonne . » Ouais mais Dan lui a fermé sèchement le claper en disant d’un ton bourru: » La ferme la dedans,c’est secret le courrier,on ne divulgue rien de crainte de recevoir un blâme ». Ben là-dessus la lettre elle clama sa douleur d’être engoncée dans un si petit espace et que d’en dire juste un peu libérerai un peu de place. Dan lui dit: » C’est ton affaire pas la mienne compris! » J’en menais pas large et la lettre se mura dans un silence pesant que je ne voulais pas interrompre après tout…c’était son affaire hein!!!

_Ouais c’est comme tu dis Blanche mais c’est quoi qu’elle t’a dit supplia Verte elle n’en pouvait plus se suspense lui mettait les plis en vrac.
_Bon écoutes. Elle me narra qu’un homme qu’on nommait le gitan était de retour et qu’il s’adressait directement à Julie. Il voulait la rencontrer et discuter avec elle d’une étrange affaire concernant sa mère.
_Quoi! Glapit Verte, tu veux rire là!!!

_Ben non, je te dis juste ce qu’elle m’a révélé et crois moi…elle n’en menait pas large. Bon cela lui fit du bien, elle avait un peu plus de place et moi…ben j’avais encore un peu d’espace pour un autre plis ou colis, na!
_Bon mais et après qu’est ce qu’elle t’a dit trépigna Verte.
_ Rien de plus, rien de moins, elle était presque plate et j’ai pas chercher plus. Et toi Alex il t’a fait quoi?_
_Hein! C’est tout t’as pas chercher plus mais ma vieille un truc comme ça c’est de la bombe en approche,moi j’aurais…
_T’aurais fait quoi greluche! t’es qu’une boîte en féraille comme moi et on ne peux rien faire de plus, moi,moi,moi facile à dire ça quand on bouge pas du mur non!

_ Hum oui, vu comme ça,je pense comme toi ah!!! si j’étais vivante,je serais une détective et je suivrais ce gitan pour tout connaître de lui…ah ma vie serait une vraie ..
_Quoi! tu sais ce qu’il fait ce gas? Moi j’en ai entendue des échos, avant toi il y avait Bleu,une boîte sympa,mais, trop curieuse,il y a de ça presque vingt ans, le gitan était de retour et Bleu voulait tous connaître de ses faits et gestes.
_Et alors?
_Alors! Elle disparue un beau soir de novembre,le ventre plein et dégoulinant de pubs…Voila,tu comprends!
_Un peu, mais si on pouvait hein Blanche!

_Ouais si on pouvait Verte,on sauterait sur les autres boîtes et on leurs videraient les entrailles,il y a du courriers là-dedans qui pourraient nous en dire plus,ouais Verte je suis comme toi, éh! tu entends?
Le bruit sourd se rapprochait d’elles…Elles se firent aussi petites qu’elles le pouvaient et appeurées elles virent l’ombre gigantesque s’approchait d’elles. Un cri strident résonna dans le hall…Rentrant le surlendemain , Julie fut abasourdie lorsqu’elle découvrit l’espace de sa bôite aux lettres vide.

Qui avait osé s’en prendre à sa boîte? En plus…il manquait une autre boîte,mais qui donc s’amusait à volé des boîtes aux lettres? Julie alla au commisariat 19 Boulevard jean-Baptiste Oudry pour y  déposer une plainte…La main courante s’envola et Julie disparut le soir même…Ou donc était Julie?
y-l. Sur une idée de Pascal Perrat.

Laisser un commentaire

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL