05 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Le Retour de l’Aigle.3.

La vengeance c’est ça qui tenait Heliot debout. Jamais il n’avait pu accepter ce que son oncle lui avait fait subir et cela lui rongeait les entrailles. Heliot avait prévu son retour, il l’avait longtemps et savamment préparer. Tous ce qu’il lui restait à faire, c’était de faire valoir ses droits même si cela s’avérerait très difficile, son oncle et son  demi-frère  n’étaient pas des  hommes puissants pour rien.

Les faire pliés allaient s’avérer une épreuve de plus. Les nerfs tendus, Héliot se prit à sourire et Timothy  se crut perdu.
_Pardon M’sieur,vous disiez quelque chose?
_ Non, je pensais à mon oncle…
_Oh! Ben on est presque rendu M’sieur, vous êtes bien sûr de vous là?
_ Ne vous inquiétez pas Timothy, je serais à la hauteur. Cette phrase Timothy la repassa dans son esprit et une vague froide déferla le long de sa colonne vertébrale. Timothy avait de plus en plus hâte de se débarrasser de ce client.

Il accéléra et les cahots devinrent si inconfortables qu’Héliot rugit presque un: » Ralentissez vous allez nous tuer jeune homme. » Timothy rougit violemment,il y avait temps de temps qu’on ne l’avait ainsi nommé que ses propres souvenirs remontèrent à la surface le noyant presque de honte. Jeune Homme ainsi le nommait son père quand il comprit que Timothy ne le ferait jamais grand-père, que jamais il ne serrerait dans ses bras fatigués un petit bout de son fils,une descendance.

La haine le remplit alors et le fiel coula de sa bouche. Les jours se succédèrent,les mois, les années et jamais son père ne l’appela de son prénom,non, ce n’était que du Jeune Homme par-ci, du Jeune Homme par-là, un peu comme si le père refusait de reconnaître en lui le fils. Douleurs sans pareil, pleurs et envie de tous quitter le tenailla souvent. Puis, par un beau soir d’hiver, Timothy rencontra une jeune femme qui d’un regard lui fit tout comprendre.

 

Son coeur s’emballa,ils eurent une longue et passionnante idylle et François son père fut heureux. De nouveau le Timothy  resurgit sur les lèvres de plus en plus pâles du vieil homme qu’il était devenu.  Croyant que son fils était de nouveau un homme,il s’endormit pour ne plus se réveiller.L’idylle prit fin le matin suivant. Florence disparu pour ne pas réapparaître et plus Timothy y penser et plus il  comprenait que ceux du manoir en était les responsables oui,mais comment le prouver?

 


Le regard sombre de celui qui était assis dans son taxi semblait lui dire: » poses donc ta question jeune homme, prends donc le taureau par les cornes, lance toi et tu verras bien! » Timothy se racla la gorge et le petit sourire d’Heliot réapparut.
_Dites M’sieur…vous étiez là en 82?
_ Vous voulez dire présent au manoir…
_ Oui M’sieur c’est ce que je vous demande répliqua Timothy.
_ Eh bien oui, j’étais bien présent en 82,mon oncle et mon demi-frère aussi. pourquoi cette question?
_ Avez-vous connu une jeune femme du nom de Florence? y-l.

Laisser un commentaire

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL