13 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Convoitée.(4-5)

Quatre.
Je dois te ramener,tu es d’accord avec ça? Je ne peux que répondre: » oui, je veux bien, j’ai trop peur de rester toute seule. Je vous remercie de me suivre depuis tout ce temps…bien que je comprenne pas pourquoi vous faites cela mais, je vous remercie. Il sursaute à mes paroles puis ses muscles durcissent, sa voix se fait grave: » tu m’as ressenti tous ce temps?

Quand as tu compris que quelqu’un te suivait? Comment as-tu compris que quelqu’un te suivait? Comment as-tu su? Ses questions démontrent son besoin de comprendre et cela a l’air grave pour lui. Est ce que je me suis tromper?( C’est peut-être pas lui qui me suit depuis toutes ces années…Mince, si c’est pas lui…c’est qui alors? )_Cette odeur d’agrumes épicés je la sentais quand j’étais enfant, puis adolescente, un jour pourtant cette douce odeur s’en est aller mon coeur s’est fermé.

Un jour cette odeur est revenue bien que triste pour une bonne raison, mon coeur s’est de nouveau ouvert .(alors si cette odeur n’est pas la sienne!!! )L’angoisse monte lentement en moi. Je dois répondre à ses questions,son regard continu de me posés ces questions et cela me rassure aller savoir pourquoi! Je lui réponds. _ La première fois que j’ai senti qu’on me re-suivait!

Cela s’est passé le 30 septembre exactement . Je sortais de la bibliothèque Mitterrand j’allais prendre ma C3 pour me rendre chez mes parents, mes parents adoptifs. J’avais quelques jours , je voulais rechargé mes batteries. j’avais besoin de ma mère pour une question de fille, vous voyez? Non, bien sûr que non,il ne pouvait pas comprendre. Bon-ok- au moment ou j’ouvrais ma portière, une odeur est venue chatouiller mon nez, cette odeur je l’avais déjà senti en début de journée puis au moment de ma pause déjeuner et là encore…elle venait portée par le souffle encore doux du vent me titiller le nez.

J’ai cherché à droite puis à gauche mais…il n’y avait personne autour de moi. Je suis donc partie sur Dauville retrouver mes parents et Nougat mon chien. J’étais heureuse. J’ai passé quatre jours à Dauville avec ma mère on a beaucoup parler,fait les boutiques, flâner au bord de plage, et là encore l’odeur est revenue,plus puissante,plus douce, j’ai vue une ombre mais…je n’aller pas lâché ma mère pour courir après une ombre…hein! Si? Non. N’est ce pas!

A mon retour, l’ombre et l’odeur étaient présente,comment faisait’il pour me suivre? Cela reste un mystère. ( Hum peut-être que si c’est lui…il m’expliquera ce phénomène hmm hmm.) Un jour sur deux je revis l’ombre, trois fois dans le mois de novembre et ce soir,je sais qui est l’ombre mais…je ne sais toujours pas pourquoi vous me suivez? Il me fixe.-Hum je vois me dit’il, c’est incroyable car…jamais je n’ai connu de personne m’ayant ressenti. Vous êtes une exception qui confirme la règle.

Pourquoi je vous suis! J’ai reçu l’ordre de le faire,j’entrevois le pourquoi et j’ai échoué. Il va falloir que je me…enfin…voila. Là j’y comprend que pouic._Bon je vais vous raccompagnez et après on verra. La-dessus,il me descend de l’arbre, hein! de l’arbre! On est perchés dans un arbre hein! Comment? Oh là la quelle galère c’est quoi encore que ça? Il a reçu l’ordre de me suivre! Mon esprit est en ébullition,j’ai tant de questions à lui posés mais farouche et fermé comme il est j’ai un gros doute en ce qui concerne les réponses, réponses s’il y en a de données mince! Qui, qui vous a donner cet ordre? De nouveau son regard se fait farouche.

_ Je suis désoler,mais cela, je ne peux pas vous le révéler. A une vitesse folle, je me retrouve devant chez moi, comment? Il connaît mon adresse, que sait’il d’autre me concernant? Tout vu qu’il me suit ou me protège depuis mon enfance,les mots ont le sens qu’ils veulent hein! Je ne l’ai pas bien vue et j’en suis folle de colère,merde, je l’avais sous le coude là bien ficelé dans ses bras et je ne l’ai pas vue…la cruche, la gourde, l’idiote c’est bibi.

Purée quelle galère. Mes copines vont bien rire quand je vais leur en parler. Quelle guigne. Son odeur est sur mon pull angora, décider je le lave pas. Il m’a fait comprendre qu’il ne viendrais plus, j’ai bien compris ça,non? Ahrrrrr je veux mon ange et pas un autre. Si on lui a ordonné de me suivre, ça veut dire que quelqu’un d’autre le fera à sa place…alors, je hurle dans la nuit  » j’en veux pas un autre, c’est vous que je veux point barre ».

J’ouvre ma porte et je la claque avec force derrière moi. Je ferme mes verrous quatre pour êtes précises ouais j’ai eut un mec pas facile du tout, un vrai calvaire. J’ai changé trois fois de serrures. Maintenant, j’ai une serrures et quatre verrous je vis enfermée mais au moins je suis à l’abri du débile. Mais…si mon ange me quitte, l’abruti risque de revenir. J’appelle Antonine elle a toujours le bon mot pour me calmer l’esprit.

Que pense mon ange? Vu la façon plus que cavalière et braillarde quand je l’ai quitté, il doit se dire que j’ai lâché et pété un câble. Après trois sonneries,je raccroche, c’est un dile qu’on a passer entre nous. Trois sonneries sans décrocher c’est qu’on est avec quelqu’un alors…on n’insiste pas, jamais. Plan B, j’appelle mon autre amie Massy elle est si tête en l’air que parfois elle me fait peur. Les coups fourrés c’est elle, les adresses louches,dangereuses c’est elle, les garçons gonflés à la testos c’est encore elle, en bref une pile qui ne se vide jamais…l’adré, elle marche qu’à ça. On fait les quatre cent coups avec elle des bons er des très mauvais.

Et c’est là que mon ange intervient. Oui, il nous a si souvent sorties de ses imbécillités que je ne compte plus…il y en a de trop alors s’il me quitte j’en meure c’est sûr! Elle décroche à la troisième. La gourdasse celle-là non mais.hein c’est qui ??? _Moi Massy, c’est moi tu es seule?_ Qui c’est moi? _ Antalia! _ Ah, tu veux quoi? _ t’es pas seule Massy? _ Hein! Si attends j’émerge là, attends, tu veux venir, j’ai fais du café, j’ai un gâteau au chocolat et de la glace à la vanille bourbon ça te tente? _ Ouais mais t’as vue l’heure, tu bosse pas demain?

_ Oh purée Antalia, si je te dis de venir, c’est que c’est bon ma vieille…allez amènes toi t’as sûrement des trucs à me dire et Antonine doit encore être avec son bellâtre arrogant hein! lâche t’elle._ Ouais ma noix t’as fichtrement raison on va encore la ramasser à la petite cuillère…quelle dommage, elle est si belle, si spirituelle, pourquoi tombe t’elle sur ce genre de narcissique prétentieux,arrogant et j’en passe._ 2h tu parles de toi là rigole t’elle avec son rire d’âne en rut._GRRR Massy j’arrive._Ok je t’attends ma vieille. Hum elle pousse un soupir et raccroche. Quoi! J’ai interrompu quelque chose?
y-l.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL