27 janvier 2018 ~ 1 Commentaire

Convoitée.6-.

Quoi! j’ai interrompu quelque chose? Bon ça doit pas valoir le coup sinon, elle m’aurai pas répondu…en clair, je lui sauve les fesses.Je vérifie qu’il n’y a personne à l’affût, je me glisse dans le garage. J’ouvre la porte de ma C3 et je me glisse vivement à l’intérieur.

J’appuie sur le bouton de fermeture des portes puis, je mets le contact. Personne! Je démarre lentement, je sorts du garage,une ombre se faufile derrière moi. J’appuie sur l’accélérateur et je m’insère dans la circulation. Je respire un grand coup.
Mon inhalateur n’est pas loin-je le reluque mais mon souffle reste correct. Après trente cinq minutes de circulation et de coups d’oeil dans le rétro, j’arrive chez Massy. Je vois son garage ouvert personne à l’intérieur, sa voiture est dehors…elle se souvient.

J’entre, la porte métallique se referme la lumière envahit l’espace. Je scrute tout autour je ne voie rien alors rassurée, je sort de mon véhicule. Massy se tient sur le haut des escaliers un sourire crispé aux bords des lèvres._ »ça va ma vieille, t’es toute blanche! »

_Ouais, l’angoisse des ombres comme d’hab mais j’ai des trucs à te dire,t’es seule?
_Maintenant? Ouais…
_Ah…j’avais raison tout à l’heure,t’étais pas seule…
_Nan mais ton appel ma sauver la mise tu peux pas savoir…quel lourdingue ce mec,un vrai pot de colle.

Il ne voulait plus me lâcher.On boit un verre, on discute,on se pelote,on s’embrasse et Monsieur voit plus loin…Tu sais le coup du dernier verre, ben plus jamais.Tu te rends compte qu’il a fallut que je le menace d’appeler les flics pour qu’il se tire de chez moi! Il voulait tremper son finguer qu’il m’a dit! Nan mais des drôles comme lui…ben c’est plus la peine!

Et là…elle se tord de rire en postillonnant un  » tremper son finguer non mais!!! bon aller viens ma vieille, le café est fin prêt, tu vas tout raconté à ta noix d’ac? Je hoche la tête rassurée. Je vais bien dormir ce soir.
Après deux cafés, je lui raconte tout…ses yeux sont deux biles brûlantes. Son air pincé m’en dit long sur sa peur et son énervement.Elle va crier, c’est sûr! Et, ça manque pas, forte en gueule ma Massy mais le coeur sous la main.

J’ai pas beaucoup d’amis mais mes deux là…je les échangeraient jamais pour un plus grand nombre. Le gâteau, la glace,le café,le pousse café tout y passe et après cette bombance folle pour mon estomac ( mon foi connaît pas!)

La fatigue nous prend sournoisement. En rigolant comme des hyènes on se glissent dans le grand lit de Massy. Je vais râlé et ça manque pas…Massy glisse ses pattes glacées sur mes jambes bouillantes tout en ricanant un: » C’est le prix à payé pour mon lit ». La dessus, elle se met à ronfloter doucement.

Après un petit moment de flottement, je la suis dans le doux sommeil,mais, une réflexion envahit soudainement mon esprit embrumé…ça sent les épices chez Massy, drôle ça! Le sourire m’accompagne dans mes rêves. Je ne le connaît pas mais, je sais qu’il est l’homme de ma vie.

Au petit matin le téléphone nous réveille. Massy grogne comme un mec qui a pas eu ce qu’il veut et ça, ça me fait rire. Elle grogne encore plus et plus fort en décrochant. Elle est chez elle après tout!
_ Ouais! on est là toute les deux…pourquoi t’appelles-toi?
J’entends pas la réponse.
_Hein! tu rigoles là?
J’essaie d’écouté mais que dale.

_Nan! tu rigoles, tu te moques de nous? Bon, tu viens nous expliqué ça et fissa ma vieille on t’attend. Taratata…amènes tes fesses ma petite ou je te croque…sans rire!
Elle raccroche, son regard carnassier brille et me laisse pantoise. Quuoi! ma Massy aime les minettes? elle pose son regard sur moi. Elle apprécie ce qu’elle voit,ça me rassure tout en me faisant tiqué puis…elle hurle de rire_ Nan, t’as vue ta tête là? Tu crois que je croque ce genre là?

T’es bête comme chou! T’es si belle ma vieille,mais nan…pas mon truc. Moi, ce que j’aime c’est les beaux mecs avec des muscles là ou il faut, des fesses en bétons, de bonnes odeurs là ou elles doivent-être. Une tête bien faite,bien pleine  » les deux c’est si bon » dit-elle en riant.

Blond, brun, châtain m’en fou tant qu’il m’offre ce que je veux pour un soir ou un w_e ou plusieurs jours selon…alors range cet air que tu as et souviens toi…c’est moi ta copine ok…pas une greluche dont tu aurai peur. les larmes coulent le long de mes joues.

Depuis la mort de mes vrais parents, Massy et Antonine sont les seules à me connaître aussi bien. J’en connais une troisième…mais là, je doute encore, amour ou travail?

Une réponse à “Convoitée.6-.”

  1. Je te souhaite un bon dimanche
    bizzzzzzzzzz
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : T' en connais toi, des pauvres ????


Laisser un commentaire

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL