04 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Un rat des villes…

Un rat des villes prenant trop d’embonpoint décida d’aller vivre à la campagne.  » Là, pensait_il, il me faudra glaner, chaparder, engranger, ce sera bon pour ma santé.

Me gaver de poubelle en poubelle, c’est terminer. » Ce niais n’imaginait pas ce qui l’attendait.
Par un beau matin pluvieux, Bocart rat des villes trop enrobé détala vers le rail le plus proche espérant rejoindre ainsi la campagne.

Il sauta sur le premier wagon libre et s’installa poussant un grand soupir, il fini par s’endormir.
Un violent mouvement du rail lui mit la puce à l’oreille…il se gratta vivement puis, regardant par le petit trou, il sauta aussi vite que son gros bedon le lui permit.

« Ouf, je suis arriver, bon je dois maintenant trouver une carriole qui me mènera vers les champs pleins de bonnes choses toutes saines…Salivant par avance, il chercha un peu partout, se dressant sur ses courtes pattes arrières, il rumina un: » non mais ils sont ou les chevaux, les mulets, les boeufs ,les chariots et charrettes? »

Un bruit une odeur désagréable emplis son petit museau. Quel est ce…Perdu, il était perdu, quoi! ici aussi il y avait de ces véhicules à moteur toussant et puant? Mais, elle est ou la belle campagne saine et variées de bonnes choses? Son museau remua de plus belle.

Un vieux matou passant par là se ri de voir ce gros rat démuni et pensa en lui-même à lui joué un bon tour.
_Quoi! Messire Rat vous ici! Mais que diantre ou sont donc vos gardes?
_ Hummm, je me promène incognito voyez-vous. Dites moi sire chat, sauriez-vous me conduire vers le premier champ de blé de votre connaissance? Ce serait bonté de votre part.
_ Mais ce sera avec grande joie mon bon ami. Répondit le vieux matou tout fier du coup pendable qu’il s’apprêtait à jouer à ce gros bedonnant.Il vous faudra marcher messire Rat en aurez-vous la force?
_ Le voyage sera t’il si difficile?

_ Eh bien pour vous dire vraie, il sera un peu fatiguant, mais je gage que votre courage étant l’apanage de votre espèce vous fera voir ce voyage comme une belle aventure, n’est ce pas?
_Oh comme vous me chantez beau Sire chat, je comprends bien votre langage, je ne suis pas né de la dernière goutte de pluie. Disant cela Bocart le Rat se faufila dans un trou ou, il était sûr le chat ne pourrait-y entrer.
Riant de
la déconvenue du gros rat ,le chat s’en alla.
Bocart comprit que sa ville bien que trop riche était en fait son pays de cocagne. Frisant ses moustaches, il s’enfuie pestant contre les gens de la campagne. Il retrouva ses poubelles et ses ruelles, sa petite vie douillette …se targuant auprès des autres d’une aventure qu’il n’oubliera pas de sitôt.
y-l
sur une idée de Pascal Perrat.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL