07 août 2018 ~ 0 Commentaire

Toujours à toi.

Elle me tourne autour depuis deux semaines. Ses regards énamourés me font sourire. Je reste froid devant ses appels. Mes potes jubilent se demandant combien de temps je vais rester ainsi sans craqué pour elle…s’ils savaient. Il n’y a que Vince qui sait, il ne me comprend pas toujours mais…ses appuie son pour moi important. il ne me juge que lorsque je décline, que mon morale dégringole dans mes chaussettes et que ça pue.

Il a une super patience le Vince et mon amitié lui est acquise et il le sait.On se connait depuis la terminale. Le succès qu’il a auprès des filles aurait pu me lassé mais non au contraire …il m’arrivait même de parier sur la durée…pas cool ça, je le sais mais bon…je suis juste moi alors!

Aller ce soir c’est pareil, elle arrive avec sa troupe. elle se dandine sur la piste en me regardant de ses yeux de biche…que croit’elle? Que moi…je vais la rejoindre sur cette foutue piste pour perdre la face et pire…mon taffe!Là elle a tout faux la miss.

Je sert le mec qui a déjà sa dose, okay, je suis pas payé pour faire la moral mais bon il est trop jeune pour claqué après une sortie en boîte. Je triture mon phone, Morgan me prend direct.
_Quoi tu veux mec?
_J’ai un jeune pour toi viens donc,il est cuit_Il va dégueulé dans ma bagnole c’est ça?
_ Je pense qu’il lâchera le tout dès qu’il aura bu mon spécial donc, je pense pas mais protège la ta tire,on ne sait jamais.
_Ok mon gars j’arrive , euhh il n’y en a qu’un ce soir?
_Dix si je compte bien, dès que t’aura ramener le premier t’en aura au moins trois autres et ainsi de suite,t’es partant?
_ Oh que oui alors, y a pas trop de circulation ce soir, j’suis là dans dix mon pote.
_ ok.

Je regarde ce jeune homme qui fourre ses pièces dans sa poche de jean, il a bien du mal tant il tangue sur ses jambes qui à mon avis…sont bien prête de le laisser glisser contre le bar.

_Dis voir mec, t’as quel âge?
_ Ben là je viens de pedre,prde,merde…prendre vingt ballet…ma mère va m’étriper et il rigole…l’alcool et ses problème.
_Ben si tu savais ça pourquoi tu picole?

_Ma mère se torche tous les jours alors…tu vois…je f f fais comme elle.
La dessus il a un haut le coeur. Super mon sol va puait le rance.
_Bon viens avec moi je t’emmène dehors prendre un peu l’air. Il bafouille un_Nan, je reste au chaud dehors ça caille mec.

Il a raison le froid est mordant. Je le traîne quand même derrière les poubelles. j’ouvre l’un des couvercles et l’odeur aidant le jeune vomis ses tripes dans le conteneur.C’est pas la joie, ses yeux pleurent, il chancelle, j’espère que Morgan va bientôt arriver ça caille là.

Une bagnole verte se gare juste devant moi. Ok Morgan ouvre sa portière et avec mon aide,il fourre le jeune dans sa voiture qui et protégée par un tapis en laine. Ben j’voudrais pas le laver.
_Bon il va ou ce jeune blanc bec? Là pour être blanc…il l’est. Pour le coup je demande : » dis voir il faudrait peut être l’emmener à l’hosto tu crois pas, regarde comme il tremble, sa peau est moite, c’est pas bon ça Morgan, t’en pense quoi? »

_ T’as raison, je file là-bas,j’te tiens au courant d’ac! fais gaffe avec les autres, si je te connaissais pas si bien, je dirais que tes jeunes se font fourgué de la came chez toi, sur ton territoire, je sais que t’es clin mais les autres serveurs, tu les connais bien?

_ Merde je crois qu’il a raison . je vais mené mon enquête et j’aviserai les bleu s’il y a du positif.
Là-dessus il emmène le jeune homme Conrad de son prénom à l’hosto et moi, je respire un peu mieux.

Deux

Je vais pour entrer la porte s’ouvre. Une voix geigniarde, chevrautante demande…-tu es là, dis..tu es là?
- Que fais tu ici toi? C’est interdit aux consommateurs,qui t’as donner l’autorisation? Elle tremble, ses yeux sont charbonneux. Son maquillage à coulé. Ouah, ça n’a pas l’air d’aller fort. Est ce que ce mec est son copain?

Ses yeux fiévreux me fixe avec ce mélange d’angoisse et d’attente qui met le coeur au bord des lèvres et où vous,vous demandez ce que vous pourriez faire pour lui redonner le sourire.

-C’est Maxens – Il m’a dit que toi,tu voudras bien m’aider.
-T’aider à quoi? J’ai pas finis mon travail,en plus j’ai l’impression qu’il y a un super souci dans la boîte et mon patron risque gros. C’est quoi ton problème et pourquoi tu veux que moi , je t’aide…on est pas du même monde. Tes copines elles sont où?

-Elles sont avec des mecs, Mathilde m’avait promis…Elle devait rester avec moi. Je ne voulais pas venir…elles ont insisté disant que je devais vivre un peu, tourné la page, apprendre à refaire confiance…que tout les mecs sont pas des ordures…que j’en avais besoin et que surtout…je ne serais jamais seule.

Je les ais crû. Puis deux mecs m’ont collé alors que je dansais avec Gorgia et Valentine. Elles n’étaient plus avec moi..elles étaient au bar à boire avec d’autres mecs. Ils ne voulaient pas me laisser partir. Ils..ils.. Ils

- D’accord. Calmes toi, bon on rentre et je vois si un taxi peut venir te chercher.
- Non, non pas de taxi sil te plaît…ta compagne moi à la maison, s’il te plaît.
De nouveau elle est prise de sanglots qui semblent lui déchirés la poitrine

-Tu me demande à moi de te raccompagné chez toi? Non mais tu délires là…tu ne sais même pas qui je suis. Après tout je suis un mec moi aussi.

-Oui..mais toi, je sais qui tu es et j’ai confiance en toi. D’ailleurs, c’est pour ça que je suis venue ce soir…j’avais envie de te revoir.

Alors là je suis rester sur le cul . Je pensais vraiment qu’elle ne m’avait jamais remarqué. Que je n’étais pas son type..pas assez friqué pour Mademoiselle. Que le fait de sortir avec Tony le fameux joueur de rugby de la fac.
Eh bien tu m’en dira tant…je venais de comprendre que ma jalousie, mon comportement peu adulte avait joué en ma défaveur…que je m’étais comporté comme un beau couillon. Il est ou Tony?

Elle change de couleur. Son visage prend une expression de pure peur. Elle regarde autour de nous se rapprochant encore un peu plus de moi. Quoi! C’est quoi ce bordel…quelle Merde il lui a fait pour qu’elle soit si défaire?
Je me mets à sa portée. Elle en profite et se glisse vite fait tout contre moi. Merde elle est glacée.

-Ramène moi s’il te plait…si tu peux pas, je veux bien rester avec toi jusqu’a ce que ton travail soit finis. Tu me protègera , hein dit…tu me gardes avec toi!
-Ben , j’ai pas le choix,je dois finir et voir avec mon patron et je dois lui demander pour toi, bon aller On y va tu es glacée.

Elle s’accroche tellement à moi que j’ai bien du mal à avancer.
Merde mes potes vont se foutrent de ma gueule là .

-pas le choix, je la prends dans mes bras, elle foure Son nez glacé dans mon cou et me fait frissonner.

Oh! Steven est ce que le boss est là?
-Ouais, il règle un truc avec
Martin le nouveau …après tu pourras le voir. Eh ben ta copine elle a pas bonne mine…elle aussi elle a goûté le coktail de Martin?

Si c’est le cas tu vas devoir l’emmener à l’ hosto et faire fissa c’est un conseil d’ami. Martin a cafouiller grave. J’en reviens pas, ce con à pris le bar et la boîte du boss pour faire son chiffre d’affaire foireux…t’y crois toi?

-Elle a rien pris…juste deux gars qui l’on chamboulée un peu trop…mauvais souvenirs en prime. Et c’est pas ma copine.
- T’es sûr de toi là mec parce que dans ce cas…je veux bien son numéro de.
-T’approche pas d’elle, c’est pas ce que tu crois et non…elle
-Il est mon meilleur et seul ami
Ben Merde alors. Pour une nouvelle, c’est une nouvelle. Va falloir qu’elle m’explique ça. Je la regarde, elle a repris des couleurs, son nez n’est plus froid, ses joues sont roses et ouais malgré son maquillage à la panda…elle est toute belle et quelque chose en moi se réveil et ça, ça fait bien longtemps que ça dort bien enfoui en moi.

J’ai qu’une envie, la jeté et une autre..la gardé bien serrée dans mes bras.

Trois.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL