21 août 2018 ~ 0 Commentaire

La Colère d’Asblong.

Me voila devant cet immense château genre médiéval … moi qui n,aime pas ce genre là…j’en suis pour mes frais. J’étais en vacances avec une bande d’amis tous plus farfelus les uns que les autres.
Après une nuit d’enfer à errer sur une plage immense et désertique, j’ouvre grand mes yeux. Et merde, je suis vraiment toute seule c’est quoi ce délire de ouf!

Ouais j’en ai voulue à ma mère, après encore une âpre discutions aux sujets de la famille paternelle…elle m’avait envoyé de nouveau sur les roses et d’un ton tranchant m’a dit: » Tu pars dès demain avec tes amis, j’ai payé le tout et tu as de la chance sinon…tu serais aller en pension d’ailleurs…c’est là-bas que tu iras à partir de la rentrée …j’ai une vie à commencer moi!

Ben là…le ciel m’est tomber sur le crâne et une violente migraine l’a envahit me faisant tombé à la renverse sans pouvoir me retenir à quoi que ce soit…la grosse tuile. Elle n’a pas chercher à me retenir, un sourire froid presque cruel sur les lèvres,elle me regardait me débattre avec cette douloureuse sensation.
-C’est quoi ton problème mam!

-Toi, c’est toi, toujours toi et ne m’appelles pas mam…je ne le suis plus depuis presque une heure. Ma délivrance est enfin arriver et je vais pouvoir vivre ma vie pleine et entière sans plus me soucier de ta stupide personne.

Ben là!J’en reste baba. La bouche largement ouverte je gobe l’air. J,ai pas l’impression qu’elle entre en moi, je vais suffoquée…Nan, je respire mais, ça bloque quelque part. La douleur devient si vive que je perçois des tâches de lumière plus vives les unes que les autres. Cela va si vite, que j’ai un mal fou à faire le point. Je focalise la porte d’entrée et je reste bêtement sur les fesses.

-Mam, que se passe t’il, pourquoi t’es si méchante aujourd’hui?
-Je ne suis pas ta mère, jamais je n’aurai permis qu’une telle monstruosité vive dans mon ventre pendant dix mois…
_Euh mam c’est neuf mois pas dix.
-Fermes là abomination et va vite rejoindre ton vrai monde. Et là-dessus elle se mit à rire puis…elle marmonna des paroles plus qu’étranges.

Soudain la pièce devint noire. Ma mère se tenait à presque dix centimètres du sol et son regard vide me fit vraiment flippée.
-Maman tu fais quoi? Maman descends de là c’est trop dangereux…
-As tu mal à la tête fille?
La voix criarde n’était pas celle de ma mère. Une odeur pestilentielle emplit mes narines et j,eus un haut le coeur.
_Réponds fille, as tu mal à la tête?
_Euh ouais c’est trop dingue ton truc mam!

_Bien, il est presque temps pour toi de faire ton premier voyage et tu vas découvrir qui est ton père…que la chance soit avec toi abomination.
_Euh non mam, je parts t’as oublié?
_Ah! Certes tu vas partir,mais de là-bas tu ne reviendras pas.
_Bon c’est ok ,tu as gagné sur ce coup là, j’ai les foix et je veux que tu redescende de ton drôle de truc,ok,j’ai compris la leçon plus te parler des vieux de père,ni de père non plus…ok, tu veux que je t’appelle Astrid?

_Ce n’est pas mon nom fille.
Et voila t’y pas que ma soit disant non mère se pose sur le sol et d’un crissement gutturale me redis dans un sourire à te mettre les nerfs en pelote.: »Celle que tu es n’a pas sa place dans ce monde, tôt ou tard tu feras beaucoup de mal à ceux que tu dis aimer. Ta fureur ravagera cette terre et ceux qui y vivent…Abomination ne résiste pas à l’appel, rejoint ta terre.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL