29 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

La morsure du temps.

J’avais juste envie de faire un tour. Mes pas m’entrainerent bien au delà de ce que je l’imaginais. L’odeur de l’herbe fraîchement coupée me titilla le nez. Habasourdie je me mis sur mes genoux et je regardais au delà de mon champ de vision.

Je ne connaissais pas cet endroit. En plus il faisait déjà noir. D’où pouvait donc provenir cette odeur d’herbe coupée? Je cherche mon iPhone. Fébrile je ne le trouve pas…mes parents allaient être au quatre cent coup. Jamais je ne faisais cela. Que dire de ma soeur qui elle n’en loupait pas une?

Je j’entendais d’ici..quoi que d’ici, je ne sais pas où cela se trouve… pire encore…il n’y pas un bruit, ni de lumière parasite…la panique lentement montait en moi. Debout, je fixe l’endroit. Je découvre au loin une grande bâtisse. Pas de lumière pas de mouvement,pas de bruit de moteur.

Je suis où? Mon coeur bat la chamade, j’ai soif, j’ai faim, j’ai si froid Que je regarde de nouveau autour de moi cherchant je ne sais quoi. ‘L’introspection ne dure pas plus de cinq minutes. Je bouge mes fesses glacées avançant à l’aveugle. Des bruits d’insectes rampants me font crisée …je déteste ce qui rampe, genre fourmi,araignées, serpents et tout autres insecte du même genre.

Petite je suis tombée face la première dans un trou où plein de fourmis en sont sortis pour me mordre depuis, je ne peux plus voir ces petits insectess sans crisée . Les hurlements de rire d’Anabella , n’ont pas jouer en sa faveur. Depuis ce jour funeste, je la déteste à un point que l’instinct de survie lui enjoint de se méfier de moi sa petite soeur et, elle fait bien.

La dernière vacherie Que j’ai osée lui faire, c’est lorsque son petit ami du moment s’est retrouver nu sur le balcon .Mes amis et moi même le prenant en photo et riant de sa triste mésaventure. Anabella piqua ce soir là la plus mémorable crise de nerf jamais vue. Je fus puni certes…mais ma satisfaction était ma grande victoire.

Anabella prit à la suite de cette mésaventure un appart. Ben quoi,elle n’était pas perdante sur ce coup là! Après tout à vingt deux ans, il était temps qu’elle quitte le nid . Enfin, j’avais la maison pour moi toute seule. De plus, je squoitais sa chambre ppuisqu’elle était plus vaste Que la mienne.

Que du plaisir quoi. Mes parents travaillaient à plein temps,mon père à la Bnp,ma mère tenait sa boutique de lingerie fine…la belle vie pour moi. Oh oui, je vous vois venir…eh bien non. Pas de fête chez moi,d’un parce que je respectais mes parents, deux parce que j’ai une sainte horreur de tous ces individus qui s’invitent sans être des nôtres.

Mais là…je ne sais pas ce qui se passe. Est ce Anabella qui me joue un tour? Non, impossible…pas après une année de passer. Elle est revancharde mais pas à ce point. De plus sa liberté est pour elle quelque chose qu’elle adore.

Je vais avoir seize ans et ce soir, j’ai très peur. Maman! Viens me chercher.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL