25 mai 2019 ~ 0 Commentaire

Redoutable piège.

Il est assis sur son siège, il a encore perdu du poids, sa force toujours présente s’amenuise pourtant, son regard ne dit rien. La colère sourde de lui. Dans l’attente encore et toujours dans l’attente cela le mine.

Que va lui apprendre Solem, a t’il eut raison de continuer sur sa lancer? Son message était optimiste…alors! Il braque ses yeux fauve sur ce tout jeune homme qui respire la santé, la joie de vivre. Comprend t’il l’enjeu? Sait’il à quel point son arrogance peu lui coutait la vie?

Non, il ne le sait pas, il ne le voit pas… il sait sans doute qu’il ne doit pas braqué son chef mais…sa jeunesse ne peut savoir que celui qui se tient là assis devant lui, peut d’un seul mouvement mettre fin à sa jeune vie.

Le fera t’il? Non, ce jeune présomptueux ne subira pas sa hargne alors bien que fort impatient, il attend. Son béta Sleven fait un signe au jeune qui vient de comprendre que l’heure n’est pas à ce jeu stupide du: »devine un peu! ». Rougissant, il danse à moitié d’un pied sur l’autre puis, d’une voix forte malgré son âge…il crit : » viens »!

Une silhouette un peu flou, un peu diforme s’avance vers eux…tous se tendent dans l’attente. La forme un peu flou semble angoissée, elle avance vraiment lentement mettant les nerfs de l’homme assis sur son siège là sous une reproduction d’arbre. A t’il ainsi l’impression d’être à l’abri de la chaleur?

Ce mois de juillet est très chaud, il regarde et attend. Il est entouré de ses hommes,ils sont droits, fiers, forts , sensibles à l’angoisse de celui qu’ils gardent aussi présieusement. Il murmure…_ Ne peut-elle avançait plus vite?

Comme si elle l’avait entendue, elle presse ses pas, sa forme étonne les hommes est ‘elle invalide? Si c’est le cas, il ne peut s’agir de celle que lui attend. Sans doute pas mais peut-être a t’elle des informations alors…attendons pour voir. L’ombre stop, elle ne sait plus ce qu’elle fait là, elle cherche auprès de celui qui l’a amener ici du réconfort. Elle tremble.

Solem s’élance vers elle. Il la réconforte. Celui qui est assit frémit, il gronde furieux. Solem relâche l’ombre puis doucement, il la pousse en avant. Lui, il essait de se redressé, il ne veut plus être assis à attendre. Sleven se tient à ses côtés prêt à le rattraper. Marcus est la lui aussi fidèle depuis toujours.

Trent reste derrière le soulageant par sa présence. Elle est si près maintenant qu’il peut voir qu’en fait elle s’entoure d’un grand manteau de laine. Que cache t’elle est pourquoi son bras droit à t’il cette forme? Elle est si blanche, si fragile, la peur inonde son regard. Lui, il ne comprend pas, pourquoi cette peur! Il l’a reconnu, c’est elle, la seule, l’unique, sa femme… celle qui lui redonne des forces juste en se tenant là devant lui.

Oh elle ne fera tout mais, le pire est derrière lui. Il faut lui redonner confiance et qu’elle accepte de rester avec lui…de ne plus le fuir et peut-être qu’elle pourra lui expliquer sa fuite?

Huit ans déjà, huit ans sans elle, sans descendance laissant au fur et à mesure des années passant sa force déclinait. Avec son clan, il est rester le plus fort, puisant en eux cette force nécessaire afin de combattre de gagné protégeant ainsi son clan. Gagnant la reconnaissance de ses ennemis , montrant qu’il est un homme puissant… pourtant depuis deux ans, il est plus dificile de donner le change.

La voici qui le regarde de ses si beaux yeux gris-clair, il ne les a pas oublié, jamais il n’a pu l’oublier et toujours en son esprit cette question qui le taraude. Pourquoi?

Chapître deux.

Il doit s’asseoir , ce qu’il fait car…ses forces l’abandonnent. Le manteau s’ouvre soudain et une petite silhouette se précipite vers celui qui s’est assis. Etonné, il le voit qui s’élance vers lui le sourire aux lèvres puis…devant lui, il prend un instant posent ses petites mains sur ses genoux et d’un mouvement leste se retrouve assis contre lui, son coeur bat si fort faisant ainsi écho à celui de l’enfant .

Effaré , il ne sait que faire. L’enfant lui se pelotonne tout contre lui cherchant sa chaleur et d’une voix douce mais forte il dit un seul mot plein de force  » papa ». Ses mains se posent contre le torse de l’homme qui n’ose plus faire un mouvement. L’odeur de l’enfant monte vers lui le réchauffant enfin. La forme se tenant debout s’avance sans sourire regardant l’enfant elle tremble à nouveau.

Elle tend son bras droit, il voit alors son poignet tout tordu, sa main presque morte. Que s’est’il passé, qui lui a fait du mal à ce point? Pourquoi sa force naturelle n’a t’elle pas réussi à la soignée? Trent pousse un espèce de sifflement et murmure doucement

_ : » celui qui lui a fait ça, l’a empêché de prendre sa seconde forme lui bloquant l’accés à la guérison. La mort aurai dû la saisir, je ne comprends pas ce qui l’a sauvé… c’est une égnime. Chef,il faut la garder, la protéger contre celui qui a osé faire cela! Lui, il pense: »l’enfant,son coeur se gonfle et rugit d’allègresse,son fils, il a un fils! »

_Oui, je le sais bien. Elle a peur et sa peur se tend vers moi. Elle a peur de moi, que de moi POurquoi?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jeanne |
dragon ball official web |
Jeunesse MUDEKE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEJOUR LA BOURBOULE 2010
| L'histoire de Roxie des winx
| Tataouini_BILEL