05 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

Le chef des tas a vècu…

Le chef des tas a vécu, il n’accumulera plus. Nous les petits tas, j’avoue qu’on lui a souvent jeté la pierre.
Rhumatou, tu as fini?
Nanajanel! rollingmol! Rotinineur!Beugmatou!Tados!
Ou êtes_vous?
_Chef,oui chef, dans mon tas
_Bien. C’est le tour de qui ce mois-ci?
Rollingmol se dandina et ça nous fit bien rire. Pour une fois qu’il n’en faisait pas des tonnes, ça changeait. Il était bon dans son genre mais à force de se prendre pour un gros tas, d’être notre chef peu aimer…Il en récoltait le fruit. Bon c’est vrai nous les plus jeunes on lui en a fait baver … Trop d’ordres chassent l’ordre, mais quoi! Il faut bien qu’on s’amuse un brin! ça pour s’amuser à ses dépends,on ses bien marrer foi de Tados.

Rollingmol leva la main très mal à l’aise puis il brailla avec peu de conviction un: » Chef, c’est pour moi chef.
_Voyons donc ce tas, j’espère pour vous qu’il en vaut la peine. Bien ça…un bon gros tas bien compact. Bien rond, bien ferme, une douce odeur tous juste alléchante, beau travail Rollingmol comme d’habitude…Ou donc avez-vous eu toute cette belle…euh…comment dire! « Merde »!

Alors mon vieux c’est fini pour vous, plus d’envie, plus de besoin, plus de camaraderie? Vous retournez chez vous, le coeur fier, le tas bien garni, êtes-vous sûr de vous cette fois Rollingmol?

-Chef, oui chef.
_Plus de nerfs dans votre chef oui chef mon gars sa manque de confiance…je reste encore celui qui peut vous serrer la vis ou tous simplement vous en redonnez pour dix bons jours.

_Sous quel prétexte Chef? Beugla Rollingmol tout en scrutant les jeunots du rand qui n’en perdaient pas une miette. Ces petits imbéciles qui se croyaient plus forts,plus compétents…à souvent lui piquer les cachent les plus fructueuses, se démenant à la suite pour revenir avec leur butin…pauvres jeunes sots sans cervelle.

Il fallait de la force, de l’endurance pour arriver à faire roulé, arrimé,poussé dans le bon sens sans se mettre sous le vent pour éviter ceux qui étaient là pour se goinfrés. Oh oui…il était grand temps pour lui de retourner à la vie au plein air. Il avait tout appris et plus encore. Il lui restait de belles années à vivre, de quoi fonder une belle famille.

il connaissait les techniques, les balancements, les roulements, les coins fabuleux, il avait sa grotte à lui découverte au tout début de sa formation et là tapis bien à l’abri des autres, il avait parachevé son entraînement. Aujourd’hui,il était fort et sûr de lui même si ces jeunes sots lui avaient jeté la pierre plus d’une fois auprès de l’instructeur, jamais celui-ci n’avais eu à se plaindre de ses tas.Et encore moins de ses ordres.

_Bon, qu’allez-vous faire mon vieux à présent que vous êtes libre?
_Chef, je vais me trouver une belle fille bien ronde et avec elle, nous allons former un clan. Elle fera sa part et je l’aiderai, nous ouvrirons notre table, les visiteurs nocturnes seront nombreux…
_Un bien beau début de vie ça, z’êtes sûr qu’elle pourra vous suivre mon vieux?

Un ricanement s’éleva de notre groupe mais Rollingmol nous fonça dessus et tel un jeu de quille, il nous renversa, ok sa force était bien plus grande que ce qu’on pensait. Il avait caché son jeu et heureusement pour nous, il n’en avait jamais abusé. Encore heureux car étant le second du chef…il aurai pu nous faire tomber et virer. hum à méditer sur ce sujet. Les copains et moi,on fit une haie d’honneur pour ce brave Rollingmol qui jamais n’a abusé de sa véritable force contre nous. Un second en or…pour sûr. Qui allons nous avoir après lui?

Il s’en alla tout en roulant son tas bien rond,un plaisir à regarder,une fierté à se dire qu’il nous donna les meilleurs instructions possibles afin qu’à notre tour nous devenions de bons et forts bousiers. Le chef nous hurla dessus, le retour de ce hurleur nous fit regretter aussitôt Rollingmol. Quel perte pour nous mais nous étions fier de son savoir partagé. Un jour prochain, nous serons comme lui près à faire notre pleine vie de bousier consciencieusement.Chef, oui Chef les bousiers sous vos ordres. y.l.
Sur une idée de Pascal Perrat.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rêve Errances |
Tournai la Page |
skyim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NeW m0on EdWard
| Cailles Books
| ecritplume